CARAVANE DE JEUNES EN SOUTIEN AUX FAMAS À ANSONGO

gao

Ansongo : Un mouvement de jeunes a organisé une caravane vers le camp militaire des FAMAS pour les soutenir.

Aujourd’hui à Ansongo un groupe de jeunes qui se fait appelé la coordination des forces vives d’Ansongo a organisé une caravane ce matin le 06 Avril 2021 pour rencontrer le coordinateur militaire de la zone. le but de cette caravane était d’apporter leurs soutiens et encouragements à la nouvelle équipe militaire FAMas et partenaire nouvellement déployée à Ansongo. Cette caravane de soutien aux FAMas fait suite à la grande marche de la population du 17 décembre dernier organisée par le même groupe des jeunes. A l’époque, c’était pour dénoncer l’incapacité des forces de l’ordre face au banditisme qui sévit dans le cercle d’Ansongo. Au cours de cette visite chez les FAMAS, les caravaniers ont apporté un bœuf comme gage de leur reconnaissance et soutien pour les efforts inlassables que ne cesse de déployer la nouvelle équipe militaire à Ansongo dans le cadre de la sécurisation des personnes et leurs biens.

Selon le porte-parole des caravaniers, il y’a de cela 110 jours exactement quand ils ont fait sortir toute la population d’Ansongo pour une marche pacifique afin de dénoncer l’inefficacité des militaires d’Ansongo face aux braquages routiers et les vols à mains armées. Par la suite, poursuit-il, le coordinateur a été changé, et depuis l’arrivée de ce nouveau coordinateur il y’a eu un changement notoire dans le système sécuritaire d’Ansongo. « Les braquages ont beaucoup diminué et un bon nombre de bandits a été traqué et mis en prison. Les patrouilles militaires ont repris. C’est pourquoi nous nous sommes dit que nous sommes dans l’obligation de venir leur apporter notre soutien et les encourager à œuvrer dans le même sens. D’où la caravane de ce matin », a ajouté M. Mahamadou Oumar MAIGA , le porte-parole du groupe des jeunes.

Le coordinateur militaire très ému a gracieusement remercié les caravaniers et les a exhortés à créer ensemble un canal de collaboration entre force de l’ordre et population civile afin d’atteindre le but recherché qui était qui est et demeure la sécurisation des populations et leurs biens.

Ibrahim SADOU correspondant Ansongo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA


%d blogueurs aiment cette page :