UNE MANIFESTATION PACIFIQUE À TOMBOUCTOU

marche des jeunes tombouctou

INSÉCURITÉ NÉPOTISME À TOMBOUCTOU 

Les Jeunes marchent et réclament : « Tombouctou veut son quota »

Ce lundi, 12 avril 2021, la jeunesse de la 6ème région du Mali a tenu une marche pacifique à Tombouctou. Cette marche a été organisée par la plate- forme ‘’ Initiative Tombouctou débout et le forum des jeunes ‘’. Elle a commencé à 9 h au monument des martyrs pour terminer devant le gouvernorat de la région.

L’objectif de la marche était de dénoncer l’insécurité grandissante, le banditisme sur les routes, le népotisme dans le recrutement de la fonction publique de la police et le non- respect du quota de recrutement. Lors de la marche, les manifestants tenaient plusieurs pancartes et banderoles sur lesquelles, on pouvait lire : ‘’ Tombouctou veut son quota’’ ; ‘’ Tombouctou réclame sa route’’ ; ‘’ non à l’injustice’’ ; ‘’sécurisez nous’’.

Dénonçant le népotisme dans le recrutement, les manifestants scandaient les noms de quelques Directeurs comme le Directeur régional de la protection civile, le Directeur de la police nationale. Arrivés au gouvernorat, les manifestants ont été accueillis par le Directeur de cabinet, car le gouverneur est en déplacement. Kalil Baba Ascofaré, le représentant de la plate- forme a lu le mémorandum, dans lequel on voit transparaitre en filigrane l’exaspération et le cri de révolte de la jeunesse de Tombouctou. Selon le mémorandum, la jeunesse de Tombouctou a trop souffert de l’injustice sous toutes ses formes et très souvent à cause des autorités qui nous répriment, nous humilient et tentent de nous diviser. « Ainsi, ajoute ledit document, en bloc, uni, cette jeunesse ne se laissera plus faire, trop c’est trop. » A travers son mémorandum, la plate-forme a émis plusieurs vœux pour une résolution définitive d’une crise qui empoissonne dangereusement la vie à Tombouctou. Ces vœux sont entre autres :

  • créer une commission régionale chargée du suivi du processus de recrutement ;
  • le départ sans délai du Directeur régional de la protection civile ;
  • mettre fin au népotisme et au favoritisme dans les recrutements au sein de la minusma et dans les organisations internationales ;
  • multiplier les patrouilles surtout dans les quartiers périphériques ;
  • la justice pour toutes les victimes de braquages, d’assassinats et d’enlèvements particuliers à notre frère Mahamane N’Goudda.

Après lecture de mémorandum, le représentant a remis un exemplaire au Directeur de cabinet du gouverneur. Celui-ci a déclaré avoir fait bonne réception et que le mémorandum sera remis à qui de droit.

Il est à rappeler que Mahamane N’Goudda mentionné dans le mémorandum est un animateur local qui a vu ses matériels de sonorisations de plus d’une valeur de 3 millions totalement décimés au cœur de la ville de 333 saints par des individus non identifiés, il y a une dizaine de jours. Cette scène a été également suivie la semaine dernière par le braquage de la compagnie de transport SONEF à quelques kilomètres seulement de la ville de Tombouctou sur la route de Goundam.

Interrogé, le représentant de la plate-forme dit avoir détenu des preuves attestant que leur confrère Ghily Al baraka Cissé a été bel et bien victime d’une injustice lors du récent recrutement de la police Nationale. Monsieur Cissé est celui dont le nom alimente toutes les discussions actuellement à Tombouctou. Il a réussi à toutes étapes du concours de la Police Nationale. Selon ses défenseurs, il a vu nom retiré au profit d’un candidat qui serait probablement de Kidal. Pour les futures actions, notre interlocuteur du jour a déclaré que la plate-forme n’entend pas se limiter aux marches et qu’elle envisage d’entreprendre d’autres moyens légaux pour atteindre son objectif qui est celui de la transparence et de la bonne gouvernance.

La marche pacifique a pris fin sans incident.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA


%d blogueurs aiment cette page :