Lutte contre le trafic de stupéfiants : La douane récupère 7,745 tonnes de cannabis.

La direction du renseignement et des enquêtes douanières a saisi 4 milliards 900 millions F CFA. Estimation des trois tonnes de drogue saisies le mardi4 mai dernier.

La prise a été présentée le lendemain à la presse dans les locaux de la dite direction.

Selon les spécialistes, la résine de cannabis provient des fleurs de la feuille du cannabis mélangé avec d’autres produits. C’est une drogue qui coûte très chère et consommée par une certaine classe moyenne. Le Mali , auparavant considéré comme un pays de transit, fait partie de nos jours des grands consommateurs de cannabis. Et la saisie record de plus des 3 tonnes de ce type de drogue en atteste évidemment.

A en croire le contrôleur des douanes, Salif Traoré, chef patrouille des enquêtes douanières tout est parti d’une information faisant état d’un déchargement frauduleux dans un quartier périphérique de Bamako appelé Djicoroni Koura derrière Sébénicoro.

“Nous nous sommes transportés sur les lieux, au début le fils du propriétaire du magasin ne voulait pas reconnaitre les faits, mais sur notre insistance il a ouvert le magasin. A l’intérieur, il y avait des accessoires pour climatiseurs avec des petits sacs de 35 kilos qu’il présentait au début comme du petit cola. Mais la manière dont la marchandise était emballée nous a poussé à en savoir davantage”, a expliqué le chef de patrouille. Avant d’ajouter que lorsqu’ils ont insisté pour voir claire, il est revenu à la charge en expliquant que c’est du tabac pour chicha. “Malgré tout nous avons cherché à en savoir plus et après les tests nous sommes rendus que c’est de la résine de cannabis”, a poursuivi le chef de la patrouille.

Pour sa part, le directeur du renseignement et des enquêtes douanières Amadou Sanogo a précisé que le kilo de cette drogue coute 1 318 000 FCFA, ce qui fait en tout une valeur marchande 4 milliards 900 millions FCFA pour les trois tonnes. Il a salué la promptitude, professionnalisme et la ténacité de ses agents qui ont été l’objet de plusieurs diversions sur le terrain lors de l’opération.

S’agissant de la provenance du produit, le directeur du renseignement et des enquêtes douanières a déclaré que les enquêtes continuent et permettront d’y faire toute la lumière. Cependant, il s’est réjouit du fait qu’en plus du produit, ces agents ont pu mettre la main sur le délinquant en question qui avait pu s’échapper un moment.

Le directeur Adama Sanogo a profité de cette occasion pour lancer un message de collaboration à la population sans laquelle il est très difficile d’opérer ce genre de saisie. Il n’a pas manqué d »invitre ses agents à plus de vigilance et de courage. “Courant 2019 -2020, nous avons perdu des agents, cela ne doit pas les décourager dans leur mission de protection de la santé des populations. Cette mission ils doivent la mener”.

A noter que c’est la première fois qu’une telle quantité de résine de cannabis est saisie sur le territoire malien.

AISSATA TRAORÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA


%d blogueurs aiment cette page :