Espace d’Interpellation Démocratique : La 25ème session lancée officiellement !

Après le report  en 2020 de la tenue de la  25ème session de l’Espace d’Interpellation Démocratique (EID),   dû  à la pandémie  à Coronavirus.  Elle se tiendra cette  année le 10 décembre,  l’information a été donnée par le secrétaire  permanent de l’EID au cours d’une conférence de presse qu’il a animé  le mercredi 30 juin 2021, au bureau du Médiateur de la République.

Selon le secrétaire permanent de l’EID cette conférence a pour objet  d’annoncer au public malien le lancement des activités de la 25ème session. En effet,  à  partir du 1er juillet jusqu’au 30 septembre prochain, les maliens  peuvent déposer leurs interpellation, au niveau  du bureau du Médiateur de la République ;  le siège des délégations  territoriales dans les capitales régionales  et dans les ambassades et consulats du Mali.

A la  suite de la réception des interpellations, une  commission préparatoire de dépouillement sera mise en place. Cette commission est chargée de classer les interpellations en fonction des catégories à savoir : les interpellations retenues pour lecture le jour de l’EID ; les interpellations retenues pour suite à donner et les interpellations non retenues.

Par ailleurs, le conférencier   dira qu’en lieu et place de la tenue de la 25ème session  qui devrait se tenir  le 10 décembre 2020,  le médiateur de la République a mis en place d’un comité d’expert d’évaluation des recommandations du jury d’honneur. Ce comité  était chargé de recenser les recommandations du jury d’honneur non mises en œuvre de 1994 à 2019, de recenser les engagements des membres du gouvernement non suivis d’effets  pendant  la même période et de réfléchir sur la problématique  de la tenue de l’EID dans la seule journée du 10 décembre.  « À l’issu des travaux, le comité d’experts a produit un rapport contenant le résultat des travaux  et des recommandations formulées. Ledit rapport est transmis au premier ministre par le médiateur de la République »  a indiqué monsieur Traoré.

A noter que, la 24ème session tenue le 10 décembre  2019,  a reçu 465 dossiers. Sur ses 465 dossiers, 38 interpellations ont été lues en public soit 8,17% ,  208 interpellations sont retenues pour suite à donner soit 44,73% et 219 interpellations non retenues  soit 47,09%. Cependant sur les 208 interpellations retenues pour suite à donner,  158 ont reçu des réponses des départements ministériels soit 75,96%.  Seuls les ministères de la justice, de la santé, de l’éducation nationale, de la refondation de l’Etat chargé des relations avec des Institutions n’ont pas encore donné de réponses aux recommandations du jury d’honneur.

Source : MALIJET

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA


%d blogueurs aiment cette page :