GOUVERNEMENT : Ce qui attend Choguel!

Dr. Choguel Kokala Maïga dont la nomination au poste de Premier ministre fut officialisée le lundi 7 juin 2021 aura à former un gouvernement de large ouverture. La signature du décret de nomination est intervenue après le serment du Colonel Assimi Goïta, désormais Président de la Transition. Le nouveau chef du gouvernement est face à un dilemme : comment former une équipe restreinte ouverte à l’arène politique et la société civile?

Le M5-RFP sera sans doute fortement représenté au sein du gouvernement qui aura pour mission de traduire en actes concrets les orientations du soulèvement populaire contre l’ancien régime d’IBK. Les camarades de Choguel sont les mieux placés pour concrétiser les engagements militants du mouvement dont les membres comptent rectifier enfin la trajectoire de la transition.

Les militaires impliqués dans le changement de régime seront la pierre angulaire du nouveau gouvernement. Selon Choguel lui-même, les deux légitimités se mettent ensemble maintenant pour mener à bien les réformes voulues par la Transition. On doit s’attendre à revoir donc aux affaires les têtes de proue de la junte dont les colonels Sadio Camara, Modibo Koné, Abdoulaye Maïga et Ismael Wagué.

Les autres forces vives de la nation ne seront pas mises de côté, notamment celles qui avaient été associées au dernier gouvernement de Moctar Ouane qui n’a fait que 24 heures. Plusieurs coalitions politiques seront impliquées au  » partage du gâteau « .

Par contre, il n’est pas certain que les anciens ministres de la liste de Moctar Ouane soient reconduits dans l’équipe de Choguel même s’ils sont proposés par leurs formations politiques. D’ailleurs, ces partis ayant de nombreux cadres ne prendront pas le risque de proposer les mêmes têtes.Enfin, il y a les mouvements armés du nord dont la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) et les mouvements signataires de la Plateforme. Tous ces groupes armés devront siéger au gouvernement vu que c’est une tradition depuis Abdoulaye Idrissa Maiga.

D’ailleurs, Assimi Goita et Choguel Maïga ont rencontré ensemble les membres de la CMA quelques jours plus tôt. Une audience visant à briser le mur de méfiance entre les ex-rebelles et les nouvelles autorités du pays. Ce qui permettra au chef du gouvernement d’avancer sur la mise en oeuvre de l’Accord d’Alger qui reste une priorité du nouveau Président de la Transition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA


%d blogueurs aiment cette page :