ARRESTATION ARBITRAIRE DE DIABA SORA: Mises au point de MOUSSOU SORA

Dans un article récent, notre rédaction a fait cas de l’arrestation de la Kardashian du Mali, en évoquant les arguments du juge. Sa « jumelle » réfute catégoriquement ce qui est reproché à sa soeur et met en avant la violation des droits de la présomption d’innocence.

C’est à travers une vidéo qu’elle a bien voulu mettre à notre disposition, que MOUSSOU SORA a donné sa version des faits. La sœur de Diaba situe l’opinion sur les réalités du buzz qui l’affecte moralement.

D’emblée, elle na pas caché que depuis leur émergence sur les réseaux sociaux , leur image est quotidiennement écornée par des publications et audios insultants. Moussou révèle que la partie civile qui provoquera l’arrestation de sa sœur, avait déjà occupé le Snapchat de Diaba pour y proférer de propos immoraux.

La riposte de cette dernière ne s’est pas fait attendre et ses propos furent enregistrés. Hélas c’est bien ce qui fut publié via les réseaux sociaux cette fois, soit 2 ans après les faits.

Un contre-pied qui aura raison de Diaba qui malheureusement, finira à la prison de Bollé.

Moussou insistera sur la bonne éducation de sa sœur qui sait raison garder et ne prône pas certaines grossièretés sur les réseaux sociaux. Dailleurs, elle confiera que c’est dans une station d’essence que des policiers sont venus l’encercler, sans tenir compte de son enfant : Diaba fut embarquée de la sorte pour le 5ème Arrondissement.

Dans la foulée, les vices de procédures seront zappés, pour la conduire à la prison de Bollé. L’accusée aura passé trois nuits au commissariat: une grève du monde pénitencier retardera son transfèrement.

La patronne de Royal Swan fera une révélation qui donne froid dans le dos : DIABA SORA n’a pas reçu de convocation. Moussou ne compte pas lâcher le morceau et mobilise pour que sa sœur retrouve la liberté. Sa détermination reste forte, car depuis, elle multiplie les sorties médiatiques.

KEITA IDRISSA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA


%d blogueurs aiment cette page :