ABUS SEXUELS DANS LE BASKET FÉMININ AU MALI : un autre témoignage glaçant

Ajara, une ancienne joueuse de l’équipe féminine nationale des moins de 18 ans, dont le nom, comme celui des autres victimes, a été modifié pour leur protection, a été sexuellement harcelée et agressée par Bamba, selon son père à qui elle a rapporté les faits.

Il a indiqué que le harcèlement avait commencé quand Ajara, alors âgée de 17 ans, tentait de gagner sa place dans l’équipe: « Bamba l’a appelée et lui a dit qu’il voulait avoir un rapport sexuel avec elle et qu’elle devrait avoir une relation sexuelle avec lui pour obtenir une place dans l’équipe. » Ajara a refusé.

Lors d’un tournoi international de la FIBA, cet abus a dégénéré en agression sexuelle: « Il [Bamba] est venu dans la chambre d’hôtel [de ma fille] à 2h00 du matin… Il a pris sa main, lui a fait toucher certaines parties de son corps. Il a mis ses mains dans sa culotte. » Ajara s’est échappée de la chambre. Après cette agression, Bamba a considérablement réduit le temps de jeu d’Ajara dans l’équipe.

Lors d’un tournoi international de la FIBA, cet abus a dégénéré en agression sexuelle: « Il [Bamba] est venu dans la chambre d’hôtel [de ma fille] à 2h00 du matin… Il a pris sa main, lui a fait toucher certaines parties de son corps. Il a mis ses mains dans sa culotte. »

Ajara s’est échappée de la chambre. Après cette agression, Bamba a considérablement réduit le temps de jeu d’Ajara dans l’équipe.

Human Rights Watch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA


%d blogueurs aiment cette page :