REVUE DES SECTEURS MINES ET ÉNERGIES : De bons résultats en 2020 et de belles perspectives pour 2021

La revue sectorielle a pour objectifs de suivre et évaluer la mise en œuvre des politiques et stratégies sectorielles de développement des deux secteurs respectifs mines et énergie.

Le Ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, M. Lamine Seydou Traoré, a présidé le 17 juin dernier l’ouverture des travaux de la 9ème session de revue des secteurs des mines et de l’énergie.Les participants ont donc examiné durant cette session les rapports sur la mise en œuvre du Budget-Programme, des Projets et Programmes et des indicateurs du CREDD, les indicateurs des ODD afin de produire un document consensuel en  faisant ressortir toutes les avancées constatées dans les secteurs mines et énergie. Il a été également question d’identifier les difficultés de mise en œuvre et de proposer des solutions pour pallier les insuffisances.

La revue du secteur mines et énergie pour l’année 2020,  va porter sur un total de 23 projets pour une dotation globale  de  plus 73 milliards de Francs CFA. Le total des décaissements est évalué à près 38 milliards de Francs CFA soit 49.37% décaissement global du secteur.

Le représentant de la BAD, chef de file des partenaires techniques et financier, M. Adalbert Nshimyumuremyi, a salué les réalisations faites dans les deux secteurs en dépit du contexte marqué par la pandémie de la Covid 19 et la crise sécuritaire que travers notre pays. Il a mis l’accent sur la nécessité d’améliorer le taux de décaissement dans les deux secteurs.   

Pour le sous-secteur des mines, 5 projets sont en cours exécution avec une programmation de 3 milliards 375 millions de Francs CFA pour un décaissement de 2 milliards 445 millions de Francs CFA. Pour le sous-secteur de l’Energie, 18 projets sont en exécution avec une programmation de 70 milliards 452 millions de Francs CFA pour un décaissement de 34 milliards 994 millions de Francs CFA

Les efforts pour l’élargissement et la diversification de l’offre énergétique se sont matérialisés par la signature de nouvelles conventions de concession pour la réalisation en BOOT deux centrales solaires PV respectivement à Tiakadougou-Dialakoro (cercle de Kati) pour une puissance de 50 mégawatts-crêtes (MWc) et à Touna (cercle de Bla) pour une puissance de 93 MWc.

Toujours dans le secteur de l’énergie, les perspectives s’annoncent bonnes pour l’année 2021 avec le renforcement des projets de production énergétique à travers l’hydroélectricité, le solaire PV, y compris les projets de PPP.  Ils sont : le projet réhabilitation des centrales hydroélectriques de Sélingué et Sotuba, le projet d’Aménagement Hydroélectrique de Gouina (OMVS – SOGEM), le projet de réalisation de l’aménagement hydroélectrique de Kénié (56 MW), et plusieurs autres projets de centrales solaires photovoltaïques en BOOT qui bientôt être lancés.

Avec MMEE

source : L‘Observatoire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA


%d blogueurs aiment cette page :