Culture : Dans le monde de Tom Diakite

De son vrai nom Toumani Diakité, ce cher Tom est très polyvalent. Chanteur et musicien, auteur, interprète, et comédien , il a confié à notre rédaction la sortie prochaine de son nouvel album.

Tom indique que l’événement sera prévu en début 2022, le temps que son staff peaufine les derniers réglages. Il comprendra une dizaine de titres dont LADA qui évoque le respect des mœurs et coutumes, AFRICA où le panafricanisme est abordé. C’est le titre FEMMES où Tom Diakité met en-avant la gente féminine et la question du genre. D’où son admiration pour l’ex ministre du tourisme Aminata Dramane TRAORÉ, fortement impliquée sur les causes de l’Afrique ainsi que la mondialisation.

Durant sa carrière, Tom Diakité a accompagné les plus grands, tel que les Touré Kunda avec qui il a fait l’album Paris Dakar vendu à 170.000 exemplaires. Son parcours fut jonché de grandes rencontres : on peut citer le compositeur Américain Vince Mendoza, Hank Jones ou le blues Man américain Markus James.

Pour son prochain album solo , des featuring seraient à l’ordre du jour. Les tractations seraient en cours selon nos sources.

Toumani Diakité, dit Tom, a commencé la musique en secret. Né en 1956 dans le sud du Mali à Kita dans le Fuladugu, bercé par la musique des griots dès son plus jeune âge, il perfectionne sa voix pour devenir un chanteur. Pourtant, à l’époque, seuls les griots de la famille avaient le monopole du chanter. À 10 ans, il part vivre à Abidjan au mythique quartier de Marcory et formera son tout premier groupe dénommé SAMA (Les éléphants).

Ce sera à 17 ans, qu’il s’imposera avec son second groupe les Super Wasulu. Pourtant, ses parents ignoraient tout de sa double vie et son émergence musicale.

« Quand ma mère m’a entendu pour la première fois à la radio, elle était tellement furieuse qu’elle a réduit le poste en miettes ! Ce n’est que bien plus tard que j’ai réussi à obtenir sa bénédiction. Car les préjugés contre les artistes ont la peau dure au Mali. » a confié notre interlocuteur.

Après la Côte d’Ivoire, Tom Diakité s’installe en France dans les années 80. Il fera ses premiers pas au théâtre auprès de Peter Brook et du célébrissime Sotigui Kouyaté. En 1994, il est sollicité par le réalisateur Dani Kouyaté pour écrire la musique de son film « KEÏTA »!.

Sa rencontre avec la chanteuse malienne Mamani Keïta donnera naissance au groupe TAMA. Pendant plus de 6 ans, ils feront voyager la musique malienne aux quatre coins de la planète. Pareil pour sa prestation théâtrale  » le fabuleux destin d’Amadou Hampathe Ba » qui sera joué plus de 130 fois à travers le monde.

D’ici là sortie de l’album tant attendu, Tom Diakité continue d’œuvrer à la promotion de la culture du Mali. Il compose des musiques pour l’arène cinématographique hors de son pays et s’apprête à frapper fort avec l’ouverture des salles de spectacles en France, après des mois de confinement lié au covid 19 : Tom Diakité entend investir les podiums de l’Hexagone très rapidement pour le plus grand bonheur de ses fans.

IDRISSA KEITA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA


%d blogueurs aiment cette page :