DÉFENSE : Dinagourou, la honte nationale

Tous les regards sont tournés vers Sadio Camara, le colonel qui a été mis sous les projecteurs avec la fin du règne de Bah Ndaw et Moctar Ouane. Pour cause, la localité de Dinangourou dans le cercle de Koro est assiégée par des hommes armés depuis plusieurs semaines. L’emoi est total dans l’opinion car les lignes ne bougent pas!

Hélas, le gouvernement observe un silence étrange sur cette situation inquiétante et déshonorante pour la patrie. Pas même un simple communiqué n’a été fait jusqu’ici par les autorités. Il ne faudra pas attendre le pire pour pleurer.

Beaucoup estiment que le ministre de la Défense ( reconduit) a enfin de quoi prouver son efficacité face à ces hommes armés qui font la loi sur des pans entiers du territoire national sans être inquiétés par les forces nationales. Il y a pourtant une présence militaire non des moindres dans la région de Mopti. La capitale régionale dispose de l’une des bases les plus importantes des forces aériennes du pays.

L’incompréhension de l’attitude du ministre de la Défense est grande chez les Maliens qui souhaitent des actions musclées de la part des autorités. Mais le gouvernement semble ignorer les difficultés que vivent les 40 000 Maliens vivant dans l’enfer djihadiste dans la zone de Dinangourou. Aucune sortie médiatique n’a été enregistrée la situation qui devient une honte nationale au moment où nous étions sous presse.

Il n’y a pas que le gouvernement qui est silencieux sur cette crise sécuritaire gênante dans la région.

Les forces des Nations Unies censées protéger les populations locales n’ont rien entrepris pour briser le blocus sur le village. Les casques bleus n’ont rien fait non plus pour apporter de l’assistance à la population qui est dans le besoin, notamment à cause des difficultés d’approvisionnement. Tout est mis en œuvre pour que la population de Dinangourou soit affamée dans l’indifférence générale au niveau des décideurs, que ce soit à Bamako ou au siège de la MINUSMA.

En attendant, la situation sécuritaire se dégrade de plus en plus dans la région de Mopti avec l’avancée des islamistes. Les enlèvements de civils se font par centaine sans que les ravisseurs ne soient pris en chasse.

Une délégation du diocèse de Mopti a été enlevée il y a moins d’une semaine lorsque ses membres se rendaient à des funérailles. D’autres voyageurs pris en partance de Mopti ont été poursuivis par des islamistes, malheureusement leur voiture a fait un tonneau dans la tentative d’échapper à leurs poursuivants.

SOUMAILA DIARRA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA


%d blogueurs aiment cette page :