Examens de fin d’année : les syndicats prêts au boycott à Sikasso.

Depuis le clash entre la synergie et le gouvernement , les tractations sont en cours pour neutraliser les examens. Les camarades du syndicaliste Almoudou Touré de Sikasso préparent déjà le boycott du DEF. Ci dessous le compte rendu dans la cité du kenedugu :

Compte-rendu de la rencontre du directoire régional de Sikasso avec les professeurs du LMMS1, LMMS2 ET l’IFP.

Ordre du jour:
■ sensibiliser, informer, et mobiliser les collègues autour des différents mots d’ordre en vigueur
■ Comment mobiliser pour la réussite du mouvement en cours?
■ Divers

Après lecture de l’ordre du jour par le président Moussa Ballo ,il a fait une genèse de la lutte qui pointe à l’horizon via l’ordonnance récente qui dans son article 4 menace notre statut.

Cependant les établissements précités étant des maillons forts pour la réussite du boycott des examens puisque nous sommes à 48heures pour la tenue des examens du Cap qui concerne les établissements et les professeurs précités.

Pour le directoire régional de Sikasso, seul notre engagement et notre détermination pourront écourter cette lutte qui sera farouche entre gouvernement et syndicats d’enseignants.

Déjà au niveau de l’académie de Sikasso, les chargés d’EPS ont respecté le mot d’ordre de boycott à la lettre en faisant fi de toutes les épreuves anticipées du DEF dans tous les cap de l’académie.

Suite aux commentaires du porte-parole du directoire régional le camarade Seydou Dougakoro Koumare, l’attitude de l’UNTM à manipuler le gouvernement relève de la haine et de l’égoïsme tout court.

Quant à l’assistance, des questions ont été posées pour savoir: le compte-rendu de la dernière rencontre du directoire national avec le gouvernement / le directoire régional a-t-il fait des rencontres avec l’administration scolaire locale pour l’informer /Comment gérer l’examen du cap du lundi/

Toutes ces questions ont été répondues nettement : en clair, le directoire régional de Sikasso et les collègues des établissements secondaires sont déterminés à tout mettre en œuvre pour vouer tout à l’échec.

S’agissant de la mobiliser pour la réussite du mouvement, les Assemblées générales sont prévues pour le mardi 27 juillet en vue de galvaniser les militantes et militants.
À cela s’ajoute le géant meeting national du 29 juillet 2021 pour informer l’opinion publique nationale et internationale sur la non application de l’art 39 suite à une augmentation sur le du statut général.

Il est important de le rappeler, compte tenu du mépris du gouvernement vis à vis du corps enseignants, il est évident que nous inscrivons nos actions dans la légalité pour ne pas tomber dans les pièges de l’adversaire.

Concernant, le préavis en cours les professeurs trouvent qu’il est inopportun également de déposer un préavis en cette fin d’année. Pour beaucoup de nos collègues, le préavis est nécessaire pour le début de l’année à venir. .m

Selon les économistes présents l’État joue avec les retenues faisant semblant de nous satisfaire avec ces mêmes prélèvements.

Source : Issouf Tiemoko Sogodogo membre du directoire régional de Sikasso

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA


%d blogueurs aiment cette page :