Engrais de la cmdt : le département satisfait de leur qualité

POINT DE PRESSE SUR LE CONTRÔLE DE LA QUALITÉ DES ENGRAIS SUBVENTIONNÉS

La salle de conférence du Ministère du Développement Rural (MDR) a servi de cadre, à un point de presse sur la restitution des résultats d’analyse des engrais prélevés, en zone CMDT OHVN au titre de la campagne 2021.

En effet, pour garantir la qualité des engrais mis à la disposition des producteurs, des missions de contrôle sont organisées chaque année par la Direction Nationale de l’Agriculture (DNA) sous l’égide du département en charge de l’Agriculture, afin de vérifier la conformité des normes en vigueur, de prélever des échantillons d’engrais au niveau des magasins pour analyse. Ce point de presse portant essentiellement sur la communication de ces résultats vise à informer, mobiliser et sensibiliser les producteurs et l’ensemble des acteurs sur le processus d’approvisionnement des engrais au Mali.

Seydou SANOGO, Chef Division Législation Contrôle Phytosanitaire de la DNA a livré les résultats des échantillons d’engrais des analyses physiques, qui ont été prélevées en zone CMDT OHVN au titre de la campagne agricole 2021. Selon ses déclarations, tous les poids des sacs sont conformes. Tous les sacs ont atteint 50kgs. Les engrais n’étaient pas humides, ce qui est conforme au règlement de la CEDEAO. Les deux emballages existent pour éviter l’humidité d’entrer dans les engrais. L’Étiquetage était conforme à la norme CEDEAO. Tous les sacs qui renfermaient un faible taux de teneur en urée ont été retirés et remplacés, a- t-il souligné.

Le Directeur Scientifique de l’IER, Kalifa TRAORE, en ce qui le concerne, a livré les résultats des analyses chimiques. Il a indiqué que les résultats des analyses chimiques ont porté sur les éléments nutritifs indispensables à la croissance des plantes, tels que : l’Azote, le Phosphore, le Potassium, le souffre et le Bor. « L’ensemble des engrais complexes répondent aux normes de la CEDEAO », a- t- il soutenu.

Pour lui, globalement, les analyses physico-chimiques sont satisfaisantes.

Ousmane TRAORE, Directeur de la Production Agricole de la CMDT, pour sa part, a laissé entendre que le gouvernement a jugé nécessaire de subventionner l’approvisionnement de l’engrais. Il a expliqué que depuis 2008, un Groupement d’Intérêt Economique (GIE) d’approvisionnement en intrants a été mis en place pour approvisionner les producteurs de coton en intrants.

« Dès que les engrais sont commandés, le GIE saisit la DNA pour engager la procédure de contrôle de qualité. Tout passe par la DNA. Dès qu’il y a un écart sur un certain nombre de sacs, le fournisseur concerné est automatiquement saisi par courrier officiel pour retirer et remplacer lesdits sacs », a- t-il fait savoir.

A l’en croire, ce travail se fait chaque année. Il a remercié la DNA et l’IER pour ce travail de qualité. Puis il a précisé que « la campagne 2016-2017, 2017-2018, 2018-2019, 2019-2020 sont les campagnes de la production cotonnière depuis que le coton a été introduit au Mali.

« C’est ce même travail qui a été fait cette année, et je pense que tout le résultat obtenu par le passé, sera confirmé pour celui la campagne agricole 2021, a conclu en ces termes le Directeur de la Production Agricole de la CMDT, M. Ousmane TRAORE.

source : DEVELOPPEMENT RURAL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA


%d blogueurs aiment cette page :