Crise: Le président tunisien prend des mesures radicales contre la mafia qui garde en otage le pays

Visage hagard, et voix enrouée par l’émotion, le président tunisien Kais Said a réuni en urgence un conseil des forces de sécurité de ce pays, avec le chef de l’armée en tête. Il y a annoncé de manière formelle et solennelle le  gel immédiat du Parlement de ce pays devant son impossibilité constitutionnelle de dissoudre ce dernier.

L’immunité parlementaire de l’ensemble des membres de cette assemblée est également gelée avec effet immédiat. Ce qui a motivé ces mesures radicales et musclée, a précisé Kais Said c’est que « des éléments sont en train de distribuer de l’argent en ce moment-même pour fomenter des troubles, saccager et brûler des édifices public.

Le président tunisiens, qui dit vouloir assumer ses responsabilités historiques en se mettant du côté du peuple, est convaincu que ces troubles en gestation sont le fait d’une mafia qui a pillé les biens du pays, et qui œuvre à « bidouiller » les dossiers de corruption déjà transmis à la justice.

Kais Said va jusqu’à menacer, face à la gravité de la situation, et cette nui des longs couteaux, jusqu’à menacer de tirer à vue, sans sommation, et à volonté, sur tout individu qui oserait utiliser une arme à feu lors de ces troubles en préparation.

A Monastir, non loin de la frontière algérienne, les citoyens sont sortis manifester en guise de soutien à leur président. Nous y reviendrons…

source : LA PATRIE NEWS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA


%d blogueurs aiment cette page :