» les partis politiques doivent se donner la main pour que le pays avance  » d’ici l’honorable CHATO

Au lendemain de la tabaski, l’honorable CHATO s’est longuement exprimée sur la vie de la nation ainsi que les enjeux continentaux de l’heure.

Muette depuis peu, Aissata Alassane de Bourem est active au plan diplomatique. Discrète , CHATO fait tout pour que le Mali soit rétabli hors des sanctions qui pèsent sur le pays.

Marraine des ambassadrices pour la paix , elle a invité le peuple malien à la cohésion autours de la nation. Idem pour les partis politiques qui doivent se donner la main afin de trouver des solutions unanimes face à la situation du moment.

La communauté internationale est invitée à se ressaisir afin de contenir les divergences avec les maliens.  » Ils ne jouent pas leur rôle et doivent se ressaisir. Quand un pays a des problèmes on ne le sanctionne pas … on l’aide à sortir de la mauvaise passe qui traverse » dira CHATO.

Tout simplement parce que le peuple est livré à lui-même au lieu d’être accompagné, rapelle l’élue naturelle de Bourem qui siège au CNT. Les forces vives sont conviées à se mettre ensemble pour réussir la transition dans un esprit de cohésion.

Enfin, Aissa Assane interpelle la cedeao pour qu’elle lève les sanctions , car ce ne sont pas les responsables de l’exécutif mais plutôt le peuple qui prend les pots cassés.

Un message très réaliste et porteur d’espoirs surtout que le Président de la Guinée-Bissau était à Bamako dernièrement pour s’enquérir de l’évolution du processus transitoire.

KEÏTA IDRISSA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA


%d blogueurs aiment cette page :