AFFAIRE GOITA: MISE EN GARDE DU POUVOIR JUDICIAIRE A LA S.E

Le monde de la justice a donné de la voix suite au décès subite de l’agresseur du président de la transition malienne. Procureurs et magistrats fustigent au passage la sortie ratée du gouvernement.

On retiendra que la famille du barreau et le parquet sont en froid avec le pouvoir Exécutif..ses acteurs refusent de cautionner la mort subite de l’auteur de l’attentat manqué durant la prière de tabaski.

La S.E est fustigée du fait d’usurpation du rôle dédié au pouvoir judiciaire. Ainsi, la justice compte bien jouer sa participation de façon indépendante sans immixion ou dépendance du gouvernement.

LA RÉDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA


%d blogueurs aiment cette page :