Clash au PRVM-Fasoko: La tribunal a tranché

FIN DU BICEPHALISME AU PRVM-FASOKO

Le tribunal de Grande instance de la commune VI de Bamako a rendu sa décision dans le conflit politique opposant Mamadou Oumarou Sidibé à Son secrétaire politique Samba Coulibaly. Il ya à peine un an, les deux dirigeaient chacun un bureau issue de deux congrès différents.

Le premier tenu le 26 décembre avait mis en place un bureau dirigé par Mamadou Oumarou Sidibé et le second convoqué le 27 février qui avait mis à la tête d’un bureau Samba Coulibaly. Les deux tendances sont donc retrouvés devant une juridiction de premier degré.

Le tribunal a rendu sa décision comme suit:
1- La plainte introduite par Mamadou Oumar Sidibé contre Samba Coulibaly et autres est rejetée.

  1. Par contre la plainte introduite par Samba Coulibaly contre Mamadou Oumar Sidibé pour demander le rejet des sanctions disciplinaires est accordée et les sanctions sont cassées par le tribunal pour non respect des textes du parti.
  2. Autre décision du tribunal : Les congrès du 26 décembre 2020 et celui du 27 février 2021 sont tous annulés. Donc le bureau actuel de Mamadou Oumarou Sidibé et celui dirigé par Samba Coulibaly sont tous les deux tombés. Match nul.

4-Le tribunal ne reconnaît que l’ancien bureau élu le 2 avril 2016 pour 5 ans. Ce qui est une certaine victoire pour le clan Samba Coulibaly qui espère toujours avoir leur mots à dire.

5-Il est par ailleurs interdit aux nouveaux bureaux du 26 décembre 2020 et celui du 27 février 2021 d’exercer quoique ce soit au nom du parti sous peine de grosses amendes. Là aussi, c’est une victoire de Mamadou Oumarou Sidibé car Samba Coulibaly et son clan doivent forcément venir prendre leurs ordres auprès du Président qui demeure Mamadou Oumarou Sidibé.

Dans le bureau du 2 avril 2016, le poste de Secrétaire politique est occupé par Samba Coulibaly, Ousmane Sangaré est le coordinateur de la jeunesse du Parti,

6.Le tribunal averti, qu’après cette décision, toute activité organisée en dehors de l’ancien bureau mis du 2 avril 2016 pour 5 ans est considérée comme une violation de textes et les responsables seront sanctionnés conformément à la loi.

Un appel.de la décision du tribunal est possible par chacun des deux camps ou une médiation pour une gestion consensuelle aboutissant à un nouveau congrès. L’implication du Chérif de Banconi sera décisive pour ramener ses fidèles à la cohésion avant les joutes électorales.

Seydou Oumar Traoré_promoteur de la radio Baoulé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA


%d blogueurs aiment cette page :