ISSA KAOU DJIM à propos des tueries des 10, 11, et 12 juillet 2020 « La décision d’aller occuper les bâtiments publics nous engage tous »

En répondant à la question, lors d’une interview sur sa supposée interpellation si la justice venait à statuer sur ce dossier des tueries de juillet 2020, l’ex-porte parole du M5-RFP laisse entendre qu’il n’est pas le seul. M. Djim est même pressé d’être interpellé par la justice pour que ce dossier puisse enfin être traité.

« Il y en a qui sont peureux aujourd’hui. Ils ne veulent pas qu’on cite leurs noms. Mais moi je suis prêt à aller au procès pour que le peuple sache qui a fait quoi », explique le président de l’ACRT et ex-porte parole du M5-RFP, Issa Kaou Djim. Il affirme être en possession de la copie du document contenant la signature de tous les acteurs présents à ce meeting qui a donné le ton pour l’occupation des infrastructures publiques. « La signature les engage tous à la prise de décision d’aller occuper les bâtiments publics », affirme-t-il.

Il rappelle d’avoir même dit ce jour au micro que la décision engage tous les leaders présents à ses côtés, y compris l’actuel Premier ministre, Choguel K. Maïga. Toutefois, il précise d’avoir également invité les manifestants à ne pas faire de casse. Cependant, l’ex-porte-parole pointe un doigt accusateur sur l’intervention de la Forsat. « Qui a donné l’ordre à la Forsat d’intervenir, soit c’est IBK ou Boubou Cissé. Quelqu’un a bel et bien donné l’ordre », s’interroge-t-il.

Le souhait de M. Djim est que justice soit faite dans cette affaire. « J’ai hâte qu’on m’interpelle dans cette affaire. Je n’ai pas peur de la prison », lance-t-il. 

Source: Mali Tribune

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA


%d blogueurs aiment cette page :