Tokyo 2021 : Allyson Felix, légende de l’athlétisme et défenseuse des femmes afro-américaines

L’Américaine Allyson Felix, qui disputait ses cinquièmes JO à 35 ans, est entrée dans l’histoire du sport. En montant pour la 11e fois sur un podium olympique, elle a dépassé Carl Lewis et est devenue la deuxième athlète la plus médaillée de l’histoire. Une légende sur la piste, mais aussi en dehors qui se bat au quotidien pour les droits des femmes, notamment afro-américaines.

« J’ai attaqué ce relais en paix avec moi-même, en voulant juste tout donner. Cette équipe était vraiment spéciale parce que nous ne sommes pas toutes des coureuses de 400 m. C’était cool de refermer ensemble le chapitre Jeux olympiques de ma carrière. J’ai adoré ça ». C’est par ces mots qu’Allyson Felix a clôturé, samedi 7 août, sa longue carrière olympique en décrochant une 11e médaille. Elle était d’or sur ce relais 4 X 400 m, après avoir celle de bronze obtenue la veille en finale du 400 m. 

À 35 ans, L’Américaine est entrée dans la légende. À Tokyo, elle a confirmé son statut de reine des Jeux en devenant l’athlète féminine la plus médaillée de l’histoire des JO. La Californienne a même dépassé un autre monument de son sport, Carl Lewis, et s’est positionnée juste derrière le Finlandais Paavo Nurmi (12 médailles entre 1920 et 1928) dans les annales de la discipline.

source : FRANCE 24

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA


%d blogueurs aiment cette page :