Concerto 2021 à Abobo : Pourquoi certains artistes n’ont pas pu jouer


Le concerto de l’indépendance du 7 août dernier au rond-point d’Abobo, en hommage à feu Amadou Gon Coulibaly et feu Hamed Bakayoko, n’a pas tenu toutes ses promesses. Et ce spectacle aura laissé un goût amer au public et fait plusieurs mécontents dans le rang des artistes.

C’est avec un retard de plus de deux heures que les prestations ont débuté aux alentours de 1h du matin. Car aux alentours de 22h, après le discours de la Ministre d’Etat, ministre des Affaires Etrangères, Kandia Camara, Maire d’Abobo, une grande bousculade a éclaté. Un débordement de la foule, des jets des projectiles sur le podium, des chaises volant en éclats. Un mouvement de violence qui provoque un grand cafouillage. Face à la situation, il faut vite exfiltrer les autorités pour les mettre à l’abri dans la grande salle de mariage de la mairie.

Pendant ce temps, Lassina Ouattara alias Lass PR tente de ramener le calme et son équipe est à pied d’œuvre pour maitriser la foule qui devient de plus en plus incontrôlable près du podium. En l’absence d’écrans géants, chacun veut se rapprocher de la scène pour mieux voir le show. Et, malheureusement, cette foule finit par envahir le couloir d’accès et la régie chargée des sélections musicales.

« Arrêtez de vous bousculer. Nous avons déjà enregistré assez de blessés parmi vous. Si vous voulez, partez avec les chaises chez vous, mais restez calmes, nous allons reprendre le spectacle », dit désespérément au micro une animatrice qui usait de toutes les astuces pour ramener le calme et relancer le spectacle.

Les organisateurs auraient-ils minimisé la grande affluence et le volet sécuritaire du concerto ? Certainement non ! Puisqu’à la conférence de presse animée quelques jours plutôt, Mohamed Fofana, vice-président du comité d’organisation avaient annoncé la présence de près de 1500 commandos gendarmes. Le jour du concerto, nous avons vu des cargos des forces de l’ordre, la Police Nationale. Et lorsque les prestations ont repris quelques heures après, avec les shows de Mike Alabi, Vitale, Obam’s, Sandia Chouchou, Zikri Solo, le régisseur Foster N’cho va faire des mécontents.

S’adressant aux mangers d’artistes qui s’inquiétaient face au désordre dans la programmation et le conducteur qui n’étaient plus respectés, il lance : « Arrêtez de me mettre la pression. Les artistes qui sont fâchés, peuvent rentrer chez eux ». Bébi Philip, Venom, Dj Léo, Fadal Dey, Madjinin Fitini, Ariel Sheney qui attendent dans le backstage depuis des heures n’en peuvent plus. Le présentateur annonce à nouveau sur la scène l’artiste malien Zikri Solo, à la demande du parrain de la cérémonie, Lass PR.

Ensuite, et toujours hors du conducteur, Kérozen est invité sur la scène. A la demande d’une autorité. Dans ces conditions de cafouillage, Kérozen, avant de descendre du podium, passe le micro à Debordo Leekunfa. Mais la prestation du ’’Maitré Maitré’’ est momentanément interrompue par le MC face à la menace du staff d’Oumou Sangaré de quitter les lieux avec la chanteuse. Elle aussi attend depuis des heures. Finalement, la reine du Wassoulou monte pour son show. Plus tard, elle cède le micro à Sidiki Diabaté pour une prestation live.

A ce moment-là, la colère s’empare de plusieurs artistes. « Si c’était un concert d’Oumou Sangaré et de Sidiki Diabaté, ils fallait que les organisateurs nous le disent, on n’allait même pas dire à nos artistes de faire des vidéos… Il faut que les organisateurs prennent les artistes au sérieux. Ce n’est pas de la xénophobie mais c’est la vérité », lance tout furieux un manager d’artiste couper-décaler.

Entretemps, Oumou, qui a fini, a du mal à regagner son véhicule. Les gros bras tentent difficilement de lui frayer un chemin dans cette foule excitée. Malheureusement, elle se fait dépouiller de ses bijoux, ainsi que le téléphone portable de son manager. C’est à ce moment que Bébi Philip, Venom, Ariel Sheney, Madjénin Fitini et bien d’autres sont partis sans avoir pu prester.

source: TOP VISAGES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA


%d blogueurs aiment cette page :