Sénat de Côte d’Ivoire : Le président Ahoussou fait son bilan financier

Fait rare dans l’arène parlementaire de la sous-région, le Sénat est parti dans la redevabilité : le Vénérable Jeannot Ahoussou a justifié sa gestion durant l’exercice 2020.

C’est face aux sénateurs de la Commission des affaires économiques et financières (CAEF) qu’il s’est plié à la tradition. Ainsi, en défendant la gestion des finances du Sénat en 2020, Jeannot Ahoussou-Kouadio a rappelé que le budget de l’institution était de 8,352 milliards FCFA. Une dotation élaborée par la CAEF et soumise à l’appréciation du ministère du Budget ivoirien.

« Au Sénat, nous devons obligatoirement rendre compte à la CAEF qui juge la gestion de l’ordonnateur du budget que je suis. Si sous faisons office de contrôleur de l’Exécutif , nous aussi avons également l’obligation d’être contrôlés à notre niveau », peut on retenir des explications du Vénérable Ahoussou-Kouadio.

Il nous revient que l’article 159 du règlement stipule que la commission des affaires économiques et financières est habilitée à examiner les comptes du Sénat. La CAEF prévoit rendre son rapport au président du Sénat d’ici la mi-septembre.

Cette discipline budgétaire prônée par Jeannot Ahoussou Kouadio devrait inspirer l’espace communautaire. En effet plusieurs homologues se distinguent par des gestions opaques, faisant du perchoir une vache laitière sans rendre compte. Espérons que cette démarche du Sénat ivoirien soit un cas d’école bien que partout, les règlements prévoient la justification des fonds et nul n’est censé ignorer la loi.

KEITA IDRISSA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA


%d blogueurs aiment cette page :