Promotion des cadres : LES CHOIX GAGNANTS DU MINISTRE LAMINE SEYDOU TRAORE

Après celui du compétent et dynamique Oumar Diarra à l’Edm, du rigoureux Dramane Coulibaly à la Somagep et du grand Bosseur Bakary Coulibaly à la Somapep , nous voici avec Badara Aliou KONE Directeur de l’Office National de la Recherche Pétrolière du Mali.

Le nouveau DG de l’ONRP a accompagné le ministre dans son séjour en Algérie pour son baptême de feu.

« L’homme qu’il faut à la place qu’il faut », a-t-on coutume de dire pour promouvoir le mérite. Doté d’un bagage intellectuel impressionnant, il dispose d’un diplôme d’ingénieur en géologie de l’ENI ainsi que d’un autre en Environnement et Eau du Maroc avec mention bien.

Après une dizaine d’années d’expérience
internationale dans le domaine minier, au Kenya, au Burkina Faso, en Mauritanie et au Maroc,  Badara Alou Koné décide de mettre son savoir-faire au service de la nation en développant le secteur pétrolier qui connaît un ralentissement depuis la crise de 2012. De par son remarquable talent de leadership et de savoir-faire, il approche déjà des partenaires stratégiques pour la mise en valeur des 5 bassins sédimentaires dont fait l’objet des blocs pétroliers.

DG Badara en blanc avec le ministre Traoré et le boss de la MINUSMA à Alger

Au préalable 29, les bassins ont été subdivisés en 51 blocs avec des conditions attractives pour attirer les investisseurs. C’est ainsi que la direction de l’ONRP  (ex-AUREP) se voit informatisé sur toute la ligne grâce au dynamisme de son ministre tutelle, Lamine Seydou Traoré qui ne ménage aucun effort pour promouvoir la recherche pétrolière du Mali.
À Alger, le nouveau directeur retourne avec l’espoir de la relance des travaux sur les blocs existants et la convoitise de nouveaux  blocs sur d’autres bassins.

En dehors du volet investissement, l’Algérie compte accompagner le Mali dans la formation des cadres maliens dans le domaine pétrolier aussi bien que d’autres domaines à travers un partenariat avec l’office national de la recherche pétrolière du Mali.
L’Algérie souhaite même s’intéresser à d’autres ressources minières du Mali en dehors du pétrole.

Bon vent au jeune Directeur, la Nation dit merci à Monsieur Lamine Seydou TRAORE pour ses choix.

IDI DE PENDA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA


%d blogueurs aiment cette page :