Ariel Sheney cède les droits de son nouveau single à DJ Arafat

Depuis la sortie du single « Tala N’dilé » d’Ariel Sheney (feat : Dj Arafat), plusieurs voix se sont élevées pour condamner la publication de cette œuvre. C’est le cas,  notamment, de X Fontaine. « J’aurai conseillé Ariel Sheney, qu’il n’avait pas besoin de sortir ce son. S’il est vraiment fort, il ne doit pas surfer sur l’image de Dj Arafat pour se maintenir dans le show-biz. Les droits d’auteurs de cet titre sont considérés comme l’argent d’un mort. Malheureusement, dans le milieu du show-biz ivoirien, les gens sont plus portés sur l’argent », s’est indigné le producteur.

Comme lui, en plus de nombreux internautes qui ont blâmé le Kumbala, la sortie de Tina Glamour n’a pas tardé à propos de cette chanson inédite où il y a la voix de son fils Yôrôbô. « Ce n’est pas après la mort de mon fils qu’il va lui témoigner son amour. Ariel Sheney n’a pas à utiliser l’image de mon fils pour repositionner sa carrière. C’est de l’opportunisme. J’ai été catégorique avec lui. Je lui ai dit de surseoir à ce projet.
Ses relations avec mon fils n’étaient pas au beau fixe. Ce n’est pas à sa mort qu’il va sortir une chanson en duo avec lui. Il n’a pas le droit d’utiliser la voix de mon fils sans autorisation », a déclaré Tina Glamour sur les réseaux sociaux.

Depuis la sortie du single « Tala N’dilé » d’Ariel Sheney (feat : Dj Arafat), plusieurs voix se sont élevées pour condamner la publication de cette œuvre. C’est le cas,  notamment, de X Fontaine. « J’aurai conseillé Ariel Sheney, qu’il n’avait pas besoin de sortir ce son. S’il est vraiment fort, il ne doit pas surfer sur l’image de Dj Arafat pour se maintenir dans le show-biz. Les droits d’auteurs de cet titre sont considérés comme l’argent d’un mort. Malheureusement, dans le milieu du show-biz ivoirien, les gens sont plus portés sur l’argent », s’est indigné le producteur.

Comme lui, en plus de nombreux internautes qui ont blâmé le Kumbala, la sortie de Tina Glamour n’a pas tardé à propos de cette chanson inédite où il y a la voix de son fils Yôrôbô. « Ce n’est pas après la mort de mon fils qu’il va lui témoigner son amour. Ariel Sheney n’a pas à utiliser l’image de mon fils pour repositionner sa carrière. C’est de l’opportunisme. J’ai été catégorique avec lui. Je lui ai dit de surseoir à ce projet.
Ses relations avec mon fils n’étaient pas au beau fixe. Ce n’est pas à sa mort qu’il va sortir une chanson en duo avec lui. Il n’a pas le droit d’utiliser la voix de mon fils sans autorisation », a déclaré Tina Glamour sur les réseaux.

La mère d’Arafat a ajouté : « Que Ariel Sheney et ses partenaires retirent cette chanson des plateformes de téléchargement. Qu’il arrête de faire tourner cette chanson. Sinon, je risque de le traduire en justice.»

Face à toutes ces menaces et toutes ces publications, Top Visages Live s’est entretenu avec Ariel Sheney. L’artiste s’est montré déterminé à poursuivre la promotion de son projet. « Arafat était mon mentor, j’ai le droit de lui rendre hommage. Et ce ne sont pas les ragots qui vont m’empêcher de le faire. J’ai entrepris toutes les démarches qu’il faut avant la sortie du son », a réagi le Kumbala. Et d’ajouter : « Je le dis, je le redis et je confirme que je ne toucherai pas à un centime des droits que va régénérer la chanson. Je les cède à 100% à la fondation Dj Arafat. J’ai déjà signé tous les documents en présence de mon staff et de mon avocat.»

source: TOP VISAGES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA


%d blogueurs aiment cette page :