Burkina Faso: deuil national de trois jours après l’attaque meurtrière d’un convoi

Au moins 47 civils et gendarmes ont été tués, mercredi 18 août, dans le nord du pays entre Arbinda et Dori lors d’une embuscade tendue par de présumés terroristes alors qu’ils circulaient dans un convoi. Un deuil national de trois jours a été décrété par le gouvernement.

(……………………………………………………………)

Le ministre de la communication appelle à la cohésion et à l’unité. « C’est une guerre qui va se gagner ensemble, elle ne va pas se gagner avec qu’une partie du pays en disant que c’est une bataille du gouvernement, même si le gouvernement a un rôle primordial dans l’organisation, dans l’équipement, dans la mobilisation des ressources. Elle va se gagner avec toutes les composantes de la société, les forces de défense et de sécurité et les populations elles-mêmes. C’est un message à l’unité une fois de plus, c’est un message à la résilience. Le peuple doit rester fort, uni, et va nécessairement gagner cette guerre

source : RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA


%d blogueurs aiment cette page :