Léonard Groguhet, un des derniers mohicans s’est couché à jamais

après la fin de son émission ’’Comment ça va ?’’ à la télévision ivoirienne, RTI. Avec cette émission, il a marqué plusieurs générations et révélé des acteurs comme Bah Bientôt, Zahon Gabriel Magnéto, Victor Cousin, Gazékagnon, Akissi Delta, Djuédjuessi, Léa Dubois et bien d’autres.

C’est en 1969 que Léonard Groguhet entre à la télévision nationale après sa formation à l’Institut d’études théâtrales de la Sorbonne, puis à l’Université internationale du théâtre en France de 1966 à 1968. Le professeur d’interprétariat qu’il est alors à l’École nationale de théâtre de l’Institut national des arts d’Abidjan va conduire plusieurs émissions dont ’’Télé weekend’’’’Pour ou contre’’. Cette dernière s’appellera un peu plus tard ’’Comment ça va’’ et révèlera l’immense talent de Groguhet.

Après plus de vingt ans de télévision, plus de deux décennies à croquer et dénoncer les tares de la société, l’émission ’’Comment ça va’’ a été brutalement stoppée en 1994. Entretemps, Léonard Groguhet a joué dans plusieurs films. Entre autres, ’’Mamie Watta’’ (1998), ’’Un mariage pas comme les autres’’ (2000), ’’Ma Famille’’ (2002 à 2007), ’’Bienvenue au Gondwana’’ (2017). Homme de théâtre, il a joué également dans des pièces comme ’’Pantagleize’’ de Michel de Ghelderode, ’’La Tribu’’ de Jean-Hubert Sybnay.

Il a reçu de nombreuses récompenses durant sa longue carrière. Les plus récentes sont ’’Le Top d’Or’’ pour l’ensemble de sa carrière, en 2005, le Trophée d’Honneur de la Nisa d’Or 2021 le samedi 27 mars dernier. Par ailleurs, il a reçu le prix « Gon Pelefero » pour la promotion de la paix, en novembre 2019. Groguhet se sentait toujours l’âme d’un jeune acteur. Il voulait continuer à jouer jusqu’à son dernier jour. Comme il le disait : « Je ne prendrai la retraite que lorsque j’aurai les deux pieds devant, c’est-à-dire dans la tombe. Mais tant que Dieu me donnera la force, même jusqu’à 100 ans, si je suis encore là, je ferai toujours des émissions télé, je ferai toujours des films, je guiderai toujours des jeunes. »

Malheureusement pour le monde de l’art, Léonard Groguhet a achevé son jeu avant les 100 ans. Mais il avait déjà tout donné.

Adieu Kaloua Zagadou !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA


%d blogueurs aiment cette page :