Tournoi mondial des poids lourds : le Burkina honore Farafina

Concours de l’homme le plus fort du monde en Europe : Un bwa burkinabè conserve son titre avec à la clé un nouveau record.

Comme quoi le cousinage à plaisanterie n’a pas de frontières et liera à vie les communautés. En cette veille du 22 septembre, notre confrère Kassoum Thera s’adjuge la paternité d’une victoire qui fait la fierté du continent en ces termes :

 » 229 kg (l’équivalent de 5 peulhs majeurs). C’est le poids soulevé la semaine dernière à Glasgow en Ecosse par le burkinabè Iron Biby conservant son titre de l’homme le plus fort du monde. Ce, avec à la clé un nouveau record mondial. A titre de rappel le dernier record qu’il avait établi était de 217 kg. » a situé celui qui relaie les faits en ajoutant pour enfoncer le clou : « Détail extrêmement important… c’est un bwa Burkinabè ».

Un message pour tous les foulani du monde qui sont ses fils et filles. Des réactions n’ont pas tardé à fuser sur sa page Facebook où ces derniers entendent régler leurs comptes avec celui qui est pourtant au cœur d’un paradoxe qui fait polémique : Kassoum Thera est bien clair comme un peulh et a les traits du fulani. Serait-il finalement le fils de cette communauté où l’honorable Adam Sidibé de Kati ne cache pas être sa DEMBA DIALA?

Adam Sidibé, ex Parlementaire de l’Union africaine

On le saura durant les festivités du 61ème anniversaire du Mali où cette paternité affichée réaffirme le symbole des peuples du Mali : le SANAKUYA AU NOM DU DIATIGUIYA.

Bonne fête d’indépendance à tous les lecteurs de malikoinfo.com.

KEITA IDRISSA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA


%d blogueurs aiment cette page :