BÉNIN: CORINE HAZOUMÉ RÉCLAME 228 000 EUROS A SE MOISE KEREKOU.

La séparation entre Corine Hazoumé et le Bénin est actée depuis 2018. Il faut noter qu’au-delà des consultations à l’endroit de cet ancien diplomate qu’elle a monté de toutes pièces , elle avait à Cotonou les représentations de sa structure CER’Afrique , présente aussi en Afrique de l’Ouest et en Europe.

Pour que la consœur soit rétablie dans ses droits, elle a saisi la justice. Le dossier Hazoumé-Kérékou et du Bénin a été transféré au tribunal judiciaire de Pontoise en France. Prévue en Mai dernier , la première audience a finalement été reportée

La journaliste internationale, grande dame de la culture africaine et ex conseillère en communication de Son Excellence Moise Kérékou (ancien ambassadeur du Bénin en Turquie), réclame 228 000 euros de dommages et intérêts pour actes maléfiques, destruction de biens, persécution (morale ,physique et psychologique), diffamation, dépouillement de biens…

Un mémorandum a vu le jour à cet effet : il décrit toutes les actions d’envergure qu’elle a menées pour ce « petit » pays de l’Afrique de l’Ouest, Il contient également un inventaire comptable des postes de dépenses de son entreprise en faveur du fils du défunt général Mathieu KEREKOU. Ayant relancé à plusieurs reprises S.E Moise KEREKOU sur les factures qu’il lui doit depuis 2008 , le diplomate a toujours fait la sourde oreille.

Cette affaire est loin d’être terminée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA


%d blogueurs aiment cette page :