Elan patriotique : Le Mouvement Républicain d’Ainéa Ibrahim Camara change de posture

Une marche était en vue pour désavouer le pouvoir transitoire, pourtant soutenu par la formation précédemment : la date du 24 septembre qui fut retenue par le comité directeur de cette formation, a été invalidée par le gouvernorat de Bamako.

Surprise totale : le parti qui battu le pavé il ya 3 mois rallie l’opposition. Son président qui affichait ouvertement une lecture positive la première phase de la Transition multiplie des vidéos pour fustiger la team Assimi.

D’emblée , il faut noter que Ainéa Ibrahim Camara n’a pas caché son intention de briguer la Magistrature suprême du pays lors de la prochaine élection présidentielle. 

Dans un contexte dominé par la rectification de la Transition ,  il a argumenté que  l’échec de la l’équipe de Dr Choguel Kokalla Maïga est flagrant. Pour le président du M.R, rien n’a été fait depuis le début de la transition.

«  Les effets d’annonces et promesses furent légion mais rien n’a suivi pour finalement conduire aux dérives  » indique celui qui fut candidat déclaré à KOULOUBA en 2018.

Ainsi , Dr Ainea qui mettait en avant la réussite de la transition semble ne plus avoir son compte.

Pourtant, il avait organisé une marche le mardi 22 juin afin de démontrer le soutien et la disponibilité de son regroupement aux nouvelles autorités de la transition pour la bonne marche du Mali. Son intention d’occuper le même espace en opposant a été stoppé net par le gouverneur de Bamako surtout qu’il comptait récidiver durant le mois d’octobre.

Saboter un gouverneme alors quon pourrait solliciter ses cadres pour des actions communes au vu de son profil,est une aventure qui ne conduit qu’à une chose : le désaveu.

Reste à savoir si Ainea ira jusqu’à rallier le groupement de pression où siègent ses anciens camarades de la majorité EPM, actuellement opposés à la prolongation de la transition.

K.I

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA


%d blogueurs aiment cette page :