Ambassade du Mali en Guinée : Entre magouille et licenciement abusif

La Guinée vient de célébrer son 63ème anniversaire avec la présence de l’honorable Malick Diaw, président du CNT venu pour le serment du Colonel Mamady Doumbouya. Contexte durant lequel la représentation du Mali affiche un bilan peu reluisant en matière de management.

Des sources proches de l’ambassade font mention des heures supplémentaires excessives et l’intimité des travailleurs qui n’est pas respecté. Plus précisément le personnel de soutien. De nuit ou après 16h, les tâches continuent sans arrêt même durant le week-end.

Aussi lors de la passation du comptable actuel, la délégation venue de Bamako pour l’occasion a constaté des irrégularités financières. Il convient de préciser que les primes relatives à la scolarité et aux frais médicaux ont disparu des faveurs accordées au personnel lésé.

D’ailleurs l’actuel gardien de la résidence de lambassadeur qui fut au départ recruté comme jardinier a été remercié sans préavis. Ce dernier qui s’appelle Madou Keïta est depuis le début d’année mis en retraite forcée. Il a été somme de faire valoir ses droits alors qu’il part légalement dans 5 ans.

Pire, il na reçu aucun salaire depuis plus de 8 mois en plus de n’avoir perçu aucune indemnité. L’ambassadeur Modibo Traoré a banalisé l’affaire et fait comme si de rien n’était. Pourtant, la Caisse nationale de sécurité sociale de Guinée a refusé le dossier de Madou Keita mettant en avant son âge qui n’est pas celui de la retraite.

Depuis, cette victime de licenciement abusif a été remplacée au pied levé, perdant ainsi son poste. Notre compatriote n’a aucun retour de l’ambassade qui est censée protéger en premier les ressortissants maliens de sa circonscription.

Les autorités de la Transition sont interpellées ainsi que le Vérificateur Général qui a mis à l’attention du public la gestion de plusieurs ambassades truffées d’anomalies. Un tour à Conakry de l’entité engagée contre la dilapidation des fonds publics serait à priori, l’heure du GRAND DÉBALLAGE.

BANGUI KANYI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA


%d blogueurs aiment cette page :