PRIX AFRICAIN DE LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ : MME SALIMATA DEMBÉLÉ DIARRA LAURÉATE 2022

La Présidente de la Fédération des groupements et associations féminines de la Bagoué a décroché cette prestigieuse distinction après plus d’une décennie de lutte pour améliorer les conditions de la gente féminine.

Suite à la journée de la femme organisée par son équipe et célébrée à Tengrela,le leadership de l’Ivoirienne Salimata Dembélé Diarra parle de lui-même.

Une logique des choses quand l’on se réfère à son discours relatif à la journée internationale des droits de la femme où égalité et conditions honorables de la femme rurale étaient les maîtres mots.

 » l’égalité du genre est une réalité parce que nous voyons de nos jours de plus en plus de femmes qui ont des champs de coton, des champs d’anacardes… Nous voyons des femmes qui se construisent des maisons en dur, qui s’achètent des motos, des femmes qui ont des magasins, des femmes qui font l’élevage… Il y a quelques années en arrière les femmes étaient bannies de ces activités. » a-t-elle indiqué.

Son esprit fédérateur n’a pas échappé à Africa Emergence au vu des déclarations suivantes issues de son speech :  » Mesdames et Messieurs, nos femmes dans la Bagoué ont compris que leur village, leur département, leur région, leur pays ont besoin d’elles. C’est pourquoi elles ont décidé de s’unir, de conjuguer leurs efforts, de mettre en évidence leurs potentialités et de saisir les opportunités qui leurs sont offertes pour contribuer significativement au combat contre la pauvreté ».

Aussi, aucun plan anti-pauvreté ne peut aboutir sans une école ouverte à la jeune fille. La Présidente de la FEGAF Bagoué l’avait évoqué dans son discours :  » Aujourd’hui, il y a plus de filles que de garçons dans nos écoles, dans nos classes et généralement, elles occupent les premières places. Il y a quelques années en arrière, il était difficile de trouver plus de trois filles dans les salles de classes. »

La lauréate du prix Africain avait donc tous les atouts pour rafler la mise. Une reconnaissance qui fait honneur à son pays, la Côte d’Ivoire.

KEITA IDRISSA


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA


%d blogueurs aiment cette page :