Incarcéré depuis plus de 4 mois à la prison de Bamako : Le Chercheur Etienne Fakaba Sissoko obtient la liberté provisoire

Incarcéré à la Maison centrale d’arrêt (MCA) de Bamako depuis janvier 2022 pour des « propos tendant à la stigmatisation ou la discrimination régionaliste », et pour « présomption de faux et usage de faux diplômes universitaires », Etienne Fakaba Sissoko, enseignant chercheur a bénéficié de la liberté provisoire, le vendredi 10 juin 2022. Contacté par le Républicain, le vendredi 10 juin 2022, Me Ibrahim Marouf Sacko a confirmé la liberté provisoire pour son client Etienne Fakaba Sissoko. Après le rejet d’une première demande de mise en liberté provisoire, dit-il, la deuxième demande déposée il ya de cela quelques jours a été acceptée. Selon lui, cette liberté provisoire pour son client concerne l’affaire sur la « présomption de faux et usage de faux diplômes universitaires ».

Par rapport à l’affaire ministre public contre Etienne F Sissoko accusé de « propos tendant à la stigmatisation ou la discrimination régionaliste », le tribunal de la commune IV du district de Bamako devrait se prononcer le 1er juin 2022, mais jusqu’à présent le verdict se fait attendre. Au cours de l’audience du 13 avril 2022, le Parquet avait requis une peine d’un an avec sursis. Sur cette affaire, Etienne F. Sissoko a eu la liberté provisoire depuis longtemps.

Le professeur d’économie et chercheur au Centre d’analyses politiques, économiques et sociales du Mali, Etienne Fakaba Sissoko qui livre régulièrement des analyses économiques dans les médias, s’était prononcé en janvier 2022 sur les possibles répercussions des sanctions de la Communauté Economique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) sur le Mali.

Source : LE RÉPUBLICAIN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA


%d blogueurs aiment cette page :